entrelacs, vitraux cisterciens

St Nectaire

Les statuts de l’ordre de Saint Bernard, fondés à la fin du XIe siècle, interdirent aux moines cisterciens de décorer leurs églises de vitraux peints et de couleurs, règle renouvelée plusieurs fois au cours du XIIe siècle. De cette prescription naquit un art du vitrail incolore et sans image, caractérisé par l’économie des moyens, mais multipliant les effets ornementaux à partir d’entrelacs et de motifs floraux. Peu d’exemples sont conservés en France, à Obazine (Corrèze), à La Bénissons-Dieu (Loire). Source.

Aubazine, Corrèze


type commun à Aubazine, Bonlieu,...

Voir aussi :

Une collection de vitraux en entrelacs typiquement cisterciens

Un beau livre : Les cisterciens dans l’Yonne / sous la direction de Terryl N. Kinder,Pontigny : Les amis de Pontigny, 1999

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :
close-alt close collapse comment ellipsis expand gallery heart lock menu next pinned previous reply search share star