référence : http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b530047187.r=Paris+en+Tenue+de+Bombardement.langFR

L’art du papier

Vous avez bien lu. Il y a aussi un art de l’entrelacs en papier.

L’origami découpé par lequel vous avez, enfant, créé des napperons.

L’art éphémère des entrelacs et croix de Saint André, conçus en papier et apposés sur les vitrines parisiennes lors de la première guerre mondaile afin d’éviter qu’elles ne se brisent sous les effets de soufle produit par les bombardements.

Le hasard de la navigation sur internet m’a fait rencontrer un article de la revue ’l’Illustration’ (No. 3919, 13 avril 1918) sur

’Paris en Tenue de Bombardement’

Entrelacs en papier, où, très probablement, la forme donne sens. La forme en maillage de ces bandes de papier doit renforcer la vitre en évitant des vibrations trop fortes. Ainsi la fonction matérielle donne probablement sens à l’ornementation.