ablaq et entrelacs

Le Bourj ‘Ali : tour de garde, palais damascène et résidence patricienne du Saïda des XVIIIe et XIXe siècles ottomans

« Des ornements intérieurs, en ablaq bicolore typique, qui alterne des pierres de taille de deux couleurs différentes, sur le pourtour des fenêtres et des portes et sur certains murs de la maison, agrémentent et soulignent l’unité de cet ensemble turquisant du XVIIIe siècle »

source

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :
close-alt close collapse comment ellipsis expand gallery heart lock menu next pinned previous reply search share star