peinture sur écorce, Océanie

 

Elément d’une grande peinture composée d’infrabases de palmier sagoutier cousues à l’aide d’éclisses de rotin. Les motifs d’entrelacs représentent les feuilles piquantes de pandanus et les graines « murmari » qui flottent sur l’eau. Ces motifs végétaux évoquent l’énergie vitale qui participe à la multiplication et à la régénération de la flore et la faune.

Source :Musée du Quai Branly, Paris