entrelacs, illumination et transfiguration

La séductrice

Beau catalogue en ligne d’une exposition (2011) de ces deux créateurs canadiens intitulée « entrelacs ». Ils mêlent la réalité partant souvent de leurs images et un fantastique que suggère leur dessin et leur technique de gravure.

Ambiguïté de cette « séductrice » à la chevelure de gorgone.

Définition intéressante de l’entrelacs,  » lieu de l’illumination et de la transfiguration ».

Référence à Dürer et Leonardo da Vinci, mais leurs entrelacs ne relèvent pas formellement de ceux de ces deux artistes.

L’icône effleure dans certaines œuvres.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :
close-alt close collapse comment ellipsis expand gallery heart lock menu next pinned previous reply search share star