Empire ottoman, Liban,
Le manuscrit est orné d’une croix sur socle à degrés et d’un bandeau faits d’entrelacs, selon un modèle courant dans les manuscrits syriaques. Il présente, sur deux colonnes parallèles, le texte de l’évangile selon Matthieu, en syriaque, araméen utilisé comme langue liturgique des maronites et des syro-orthodoxes, et en arabe – écrit en caractères syriaques –, langue parlée par ces communautés.Nîmes, bibliothèque municipale Carré d’Art, ms. 21

Cette croix évoque une 6-) croix arménienne du 11 s, de facture me semble-t-il plus flamboyante ou peut-être simplement de meilleure conservation.

Sources

http://goutdelorient.citedulivre-aix.com/goutdelorient/Evangile-selon-Saint-Matthieu-en.html

http://bibliotheque-numerique.nimes.fr/eng/notices/104571-%C3%89-vangile-selon-saint-Matthieu-bilingue-syriaque-arabe.html

le site  « goutdelorient » date le document du XVIIIe siècle  mais celui de la bibliothèque de Nîmes est plus prudent quant à sa datation.

Enregistrer