Johann_Sebastian_Bach

 

(je ne connais pas l’origine de la photo, photo qui illustre bien l’image que je me fais de l’art contrapuntique)

Jean-Sébastien Bach, Sel de l’Univers

En peinture, en littérature, en musique, le baroque éclate en entrelacs multiples. C’est probablement en musique que le baroque s’est le plus imposé comme une époque et même une attitude. L’art contrapuntique, la fugue chez Bach en particulier « est davantage une démarche qu’une structure formelle ……. une fois passée l’exposition, le cours d’une fugue est dans ses détails tout à fait imprévisible. L’intérêt du reste du morceau réside ensuite dans les subtilités de construction inventées par le compositeur : en modifiant la durée séparant le sujet de ses imitation, en renversant le sujet, en changeant les intervalles de hauteur auxquelles interviennent les imitations, ou en manipulant autrement le sujet » Mangsen Sandra in Julie Anne Sadie. (lien bibliographie)

Nous aurons l’occasion de revenir au baroque et à ses liens, entrelacés, avec le jazz, une musique qui domine le vingtième siècle et préfigure probablement le vingt-et-unième. Par delà le temps, ces musiques sont reliées par la magnificence des contrepoints et la liberté de l’improvisation.

bach

              conférence de Gilles Cantagrel « symbolique et rhétorique chez Bach », Canal académique

Quelques sources