« Bordure composée de deux filets blancs et noirs, puis d’une torsade à deux brins, blanche sur fond noir, prise entre deux lignes ponctuées blanches. Tapis à décor couvrant de quadrifols blancs sur fond noir, délimitant des carrés concaves noirs inscrits d’un carré blanc à croisette noire, et formant des cercles se recoupant. Composition semblable à la mosaïque du dispensaire départemental ». source

A Cahors, voir aussi la mosaïque en entrelacs de la maison Despats.

lieu

Maison du jardin Vincent, Cahors

culture

gallo-romaine

mosaique gallo-romaine_Jardin Vincent, 4F_relevé
temps

environ 2ème s

art

mosaïque

forme

quatre-feuilles

source

le contexte, l’environnement

Le nombre de mosaïques recensées à Cahors dépasse la cinquantaine. Il témoigne de l’opulence de la cité et peut être de la présence de quartiers résidentiels antiques là où leur densité est la plus élevée    source

« lieux de l’entrelacs » : « Modestie d’entrelacs »

 

Localisation