photo de Reinhardhauke (Wikicommons)
photo de Reinhardhauke (Wikicommons)

description de l’entrelacs

« Enfin  on  ornait  aussi  d’entrelacs  les  devants  d’autel.
Ainsi  voit-on  un décor  d’entrelacs  sur deux  autels de l’église
de  Saint-Polycarpe,  près  de  Limoux  (Aude)  4.  L’abbaye de
Saint-Polycarpe  fut  fondée  entre  790  et  810.  D’après  le
curé  de  Saint-Polycarpe  il  existerait  dans la  même église un
troisième  autel  orné  lui  aussi  d’entrelacs,  mais  qui  est
aujourd’hui dissimulé par un coffre de  bois.  Ces monuments
sont  fort  rares  et  il  n’en  existe  pas,  à  ma  connaissance,
d’autres  en  France  (fig.  1  et 2).
Sur  l’un  des deux autels  on  voit  un  cercle  encadrant  une
croix  pattée  à  laquelle  sont  suspendus  l’A  et  l’OO  ;  c’est un
motif fréquent  dans  les  monuments  du  haut  moyen  âge.
Sur l’autre  autel  on  voit  des oiseaux  becquetant des  raisins.
Ces  oiseaux  se  retrouvent  dans  de  nombreux  entrelacs
d’Italie  et  sur  des  dalles  remployées dans  un  mur  de  la
cathédrale  de Vence. »

Sources

Deschamps Paul. Le décor d’entrelacs carolingien et sa survivance à l’époque romane. In: Comptes rendus des séances de l’Académie des Inscriptions et Belles-Lettres, 83e année, N. 4, 1939. pp. 387-396. doi : 10.3406/crai.1939.77211

Jean-Claude Fau étudie le linteau de Saint Polycarpe dans sa thèse et fait un lien avec celui de Bozouls.

voir aussi le blog de J Jalladeau

caractéristiques de l’entrelacs
adresse : Abbatiale de Saint Polycarpe, Aude
culture : carolingienne
art : sculpture
forme : ruban plus ou moins débridé
transversalités : Italie

« lieu de l’entrelacs« :  « Emotion d’entrelacs »

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Photo de « GO69 » (Wikicommons)