« … L’exposition Inextricabilia propose de démêler ces enchevêtrements, ces entortillements, ces entrelacs qui donnent forme au sensible, à l’indicible et à l’insaisissable … »
La présentation de l’exposition met en exergue des thèmes que la Galaxie de l’entrelacs aborde régulièrement : le brin, l’immémorial, l’universel, le lier, la part du matériau et de la technique dans le sens, etc.
A voir à la maison rouge à Paris », du 23 juin au 17 septembre 2017
Une visite s’impose en Août ou Septembre pour probablement découvrir des entrelacs débridés et des bribes de sens, de nouvelles explorations qui ne peuvent qu’enrichir celles menées ici.
_DSC4180
Probablement une perle d’entrelacs, à confirmer après visite
J’en proposerais une visite collective pour ceux que cela chante
Tenez-moi simplement au courant de votre désir
Merci à l’inconnue, amie de Laurette, et à Laurette, qui m’indiquèrent la piste …
et
à « la maison rouge » qui, par l’intermédiaire de Marie Cantos, qui m’autorise à publier les deux photos et m’a envoyé une documentation fort utile.
Photos  : Vue(s) de l’exposition Inextricabilia, enchevêtrements magiques (commissaire Lucienne Peiry), la maison rouge, 23 juin-17 septembre 2017 © Photo(s) : Marc Domage