Quatre pétales à Jouarre

Les tombeaux de la crypte sont impressionnants pas leur permanence, les siècles d’histoire qu’ils transpirent. Outre le Christ tétramorphe, sculpture exceptionnellement bien préservée et lumineuse, les chapiteaux de marbre des Pyrénées, sculptés au VII ème siècle. impressionnent par leur finesse d’exécution. L’une des figures de deux chapiteaux au moins, particulièrement modeste, m’intrigue, car simplissime dans le dessin elle peut faire référence au tapis de croix coptes de la sépulture d’Agilberte. Il s’agit au premier abord d’une petite fleur à quatre pétales qui se répète plusieurs fois. Mais n’est-ce pas aussi le quatre-feuilles si présent à Jouarre, dans un aspect hybride qui combine le géométrique et  le végétal?

—) les autres entrelacs de Jouarre

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :
close-alt close collapse comment ellipsis expand gallery heart lock menu next pinned previous reply search share star