Aux monstres, l’entrelacs débridé; à la lumière, l’entrelacs géométrique.

A Gargilesse les vitraux de la crypte éclairent les fresques murales en tamisant la lumière à travers des entrelacs géométriques.

Ils participent culturellement des grisailles (cf. glossaire), même s’ils ne sont pas tous techniquement membres de cette famille de vitraux.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Les formes de ces entrelacs sont fréquentes au Moyen-Age et relèvent de l’entrelacs géométrique, peut-être sous influence celte :

  • tapis en tresse pour la photo mise en avant et la première du diaporama,

  • tresse d‘entrelacs quatre-feuilles, pour les autres, l’un une fois cerclé, l’autre deux fois.

Caractéristiques

  • Culture : roman

  • Temps : 12 ème s.

  • Art du vitrail

  • Forme(s) : tresse et quatre-feuilles

Situation

      • Contexte

Un des plus beaux villages de France

« Perle d’entrelacs » , « Emotion d’entrelacs », « Modestie d’entrelacs »

      • carte 

googlemap du Centre – Val de Loire

      • adresse 

Crypte de l’église de Gargilesse-Dampierre, Indre,

Vagabondages d’entrelacs 

— ) autres entrelacs dans le même lieu ?

Oui,

  • particulièrement des chapiteaux serpentaires: et,
  • une esquisse de couronne d’épine éclairée par les vitraux

 

Remerciements

À Bertrand, pour nous avoir emmené à la découverte de cette perle de l’entrelacs

Auteur des photos et du post 

Bernard Corbineau

Enregistrer