Mimétisme d’entrelacs

Amusant transfert amoureux ?

L’entrelacs classique d’un parapet dans l’église St-Merri à Paris se retrouve presque à l’identique sur une balustrade d’une maison sise dans une rue qui longe l’église, celle du cloître Saint-Merri.

Plus qu’un plagiat, j’y vois une transmission, consciente ou non, de l’image du sacré dans le quotidien de la vie.

Le dessin de la balustrade, par simplification probablement, omet le mouvement de l’entrelacs, créé par les courbes du nœud, pourtant bien présent sur le parapet de l’église.

On a le même type de relation à Jouarre entre une grille de porte du XX ème s. et un sarcophage mérovingien du XII ème s.

 

Enregistrer

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :
close-alt close collapse comment ellipsis expand gallery heart lock menu next pinned previous reply search share star